Causes

Copy-of-glossary-final-(42).png


Pendant sa vie, le corps humain est exposé à beaucoup de choses, y compris le rayonnement et un certain nombre de produits chimiques et d’infections, qui peuvent endommager ses cellules. De tels dommages augmentent la probabilité que les cellules croissent et se divisent hors de contrôle pour former une tumeur. Le système immunitaire, qui se débarrasse des cellules anormales, devient moins efficace avec l’âge. Au cours des années, de petits dommages à nos cellules qui ne causaient aucun problème au début peuvent s’accumuler. C’est une des raisons pour lesquelles le risque d’être atteint d’un cancer quelconque augmente avec l’âge. Certaines personnes peuvent également y être génétiquement prédisposées, et leurs cellules sont plus susceptibles aux dommages.

Causes communes

  • Radon
  • Consommation de tabac/Fumée indirecte

Autres causes

Antécédents personnels de cancer ou d’une autre maladie pulmonaire

Le cancer du poumon est plus courant chez les personnes qui ont déjà reçu un diagnostic de cancer de la bouche ou de la gorge. Les dommages causés par des maladies pulmonaires précédentes, par exemple la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC, qui inclut l’emphysème et la bronchite chronique), la pneumonie et la tuberculose, font également augmenter les risques de cancer du poumon.

Antécédents familiaux

Les cellules cancéreuses contiennent des mutations (autrement dit, des changements génétiques) qui provoquent leur comportement anormal. Certaines mutations peuvent être transmises de parent à enfant : les personnes qui ont des antécédents familiaux de cancer du poumon peuvent donc être prédisposées à développer ce cancer. Cette augmentation du risque pourrait également être le résultat de comportements communs (p. ex., fumer), ou d’un environnement commun qui les expose à des carcinogènes.

Polluants dans l’environnement

L’exposition à certains polluants et produits chimiques à la maison, au travail et dans l’environnement peut faire augmenter le risque de cancer du poumon. La pollution atmosphérique émise par les véhicules motorisés, les usines et les centrales électriques contiennent des particules microscopiques, des oxydes d’azote, des gaz d’échappement de diesels et des hydrocarbures aromatiques polycycliques. Au travail, certaines personnes sont exposées à l’amiante, au chrome, au nickel, à la silice ou à l’arsenic. D’autres produits chimiques qui contribuent au risque de cancer du poumon comprennent le chloro(chlorométhoxy)méthane, le chloroéthène, l’uranium et les produits de goudron de houille.